Comment faire pour être indemnisé lors d’un retard de vol?
15676
post-template-default,single,single-post,postid-15676,single-format-standard,theme-bridge,bridge-core-1.0.6,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,no_animation_on_touch,columns-4,qode-theme-ver-18.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 

Comment faire pour être indemnisé lors d’un retard de vol?

Comment faire pour être indemnisé lors d’un retard de vol?

Il faut tout de même respecter certains critères pour bénéficier de cette compensation financière. Tout d’abord, pour bénéficier de cette indemnité, il faut que votre vol provienne de l’Union européenne, et ce, quelle que soit la compagnie aérienne.

Se qualifient aussi les vols en provenance de n’importe quel pays vers un aéroport de l’Union européenne desservi par une compagnie aérienne européenne.

En gros, vous aurez droit à une compensation si vous voyagez vers ou de l’Union européenne, sauf si votre vol est en direction de l’Union européenne et qu’il est assuré par une compagnie qui n’est pas européenne.

À quel montant ai-je droit ?

Le règlement prévoit une échelle assez précise en fonction de la distance du vol retardé et de la durée du retard. Par exemple, pour les vols inférieurs à 1500 km, l’indemnité est de 250 euros, soit environ 370 $. Également à titre d’illustration, l’indemnisation est de 400 euros (environ 590 $) pour des vols d’une distance de 1500 km à 3500 km, et de 600 euros (environ 890 $) pour des vols supérieurs à 3500 km.

Les compagnies aériennes n’auront pas à vous indemniser en cas de « circonstances extraordinaires ». Par exemple, des restrictions du trafic aérien et des actes de sabotage qui engendrent des retards ne peuvent donner droit à une indemnisation. Cependant, il est à noter que les « problèmes techniques » des compagnies aériennes ne sont généralement pas considérés comme suffisants pour bloquer une indemnisation qui vous est due.

No Comments

Post A Comment